La mission confiée à Hydroconseil par le Département National de Planification (DNP), financée par la Banque Mondiale, consiste à élaborer un guide des coûts unitaires afin de fournir des valeurs de référence pour le raccordement à l'eau, l'assainissement, le traitement des eaux usées, la réutilisation domestique et les services de gestion des eaux pluviales urbaines et rurales différenciés par région.  L’objectif de ce guide est de renforcer la capacité institutionnelle des entités territoriales dans le financement de projets pour l'amélioration des services d'eau et d'assainissement.

Hydroconseil fait évoluer son identité visuelle et notamment son logo. Fruit d’un travail collectif en interne, cette nouvelle identité visuelle, plus moderne et plus épurée, s'inscrit dans la continuité de notre identité historique qui était restée la même depuis la création de la société en 1995. Notre nouveau logo renvoie aux concepts de partenariat et d'indépendance, deux valeurs fondamentales pour Hydroconseil.

Ce programme financé par le gouvernement de Navarre par l'intermédiaire du comité espagnol pour l'UNICEF et mené à bien par l’UNICEF Mali vise à améliorer les conditions liées à l’eau, l’hygiène et l’assainissement de 145 écoles dans les régions de Sikasso et de Mopti. L’équipe chargée de cette évaluation finale selon les critères CAD/OCDE est composée d’1 évaluatrice chef de mission, 1 socio-économiste évaluatrice, 1 évaluateur national et 2 enquêteurs.

Le Syndicat Interdépartemental pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne (SIAAP) et Madina Service for Development, ONG libanaise, coopèrent avec trois Fédérations de municipalités du Sud Liban pour renforcer les compétences des municipalités dans le domaine de l’assainissement et la gestion des services, et appuyer le dialogue entre les municipalités et les structures nationales. Hydroconseil apporte une assistance technique afin d’assurer le suivi des projets, d’appuyer à la structuration économique et institutionnelle des services mis en place et faire du renforcement de capacités.

C’est dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne qu’est actuellement déployée une équipe de 6 personnes. Le schéma directeur en cours d’élaboration a pour objectif de répondre aux défis liés à la croissance urbaine, notamment en matière de drainage des eaux pluviales, assainissement des eaux usées et gestion de déchets, et de renforcer les capacités de gestion et de planification des services municipaux.

Le PHI, en tant que programme de sciences et d’éducation à l’échelle mondiale, coordonne 15 initiatives phares dont l’objet est de renforcer la recherche, le partage de données et la coopération autour de problématiques liées à l’eau : quantification, qualification, cartographie et partage des ressources en eau souterraines et de surface. Hydroconseil est chargé de les évaluer dans le but d'élaborer des recommandations pour leur évolution future.

Cette prestation s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC) à hauteur de US$ 354 millions, dont bénéficient 1,2 million d’habitants de Lusaka. Notre équipe intervient actuellement auprès du personnel de la LWSC afin d’analyser les besoins en renforcement des capacités nécessaires à la mise en œuvre effective d’un mécanisme de suivi et évaluation. L’équipe d’Hydroconseil animera des ateliers de formation et rédigera un manuel de procédures pour la mise en œuvre du suivi et de l’évaluation des performances de la LWSC.

Hydroconseil a été mandaté par la Délégation de l’Union Européenne (DUE) du Togo pour conduire l’évaluation à mi-parcours du Projet « Projet Eau et Assainissement au Togo, I ».

Ce projet de 40 millions d’Euros qui s’étend de septembre 2015 à septembre 2019, est un projet multisectoriel et multi-bailleurs :

Multisectoriel, puisqu’il intervient auprès :

i) du secteur de l’eau avec la réhabilitation des réseaux d’eau de deux villes chef lieux du Togo, (Dapaong et Atakpamé), avec pour objectif d’augmenter la desserte du service d’eau potable, (incluant notamment une campagne de subvention aux branchements privés) ;

 ii) du secteur de l’assainissement avec pour objectif d’augmenter l’accès à l’assainissement dans les deux villes (incluant notamment une campagne de subvention de latrines privées) ;

iii) du secteur des déchets solides via la mise en œuvre de la filière de la collecte et de l’enfouissement des déchets, le financement du centre d’enfouissement technique (CET) de LOME  (voir photo) ;

v) des institutions avec un important volet sur le renforcement des capacités

Multibailleurs puisque ce projet s’inscrit dans une logique d’intervention coordonnée entre les bailleurs de fonds et les bénéficiaires togolais (l’Etat, la commune de Lomé, la Sociéte de Patrimoine Eau et Assainissement en milieu Urbain (SP-EAU), la Société Togolaise des Eaux (TDE), les communes de Dapaong et Atakpamé). La DUE a ainsi signé une convention de délégation de fonds à l’Agence Française de Développement (AFD), qui associe entre autres la Banque Ouest-Africaine de Développement et l’Etat, pour le financement du projet de déchet à Lomé.

L’évaluation de ce projet se fera sur la base des critères OCDE et a notamment pour objectif de tirer des leçons de la mutualisation des fonds (entre bailleurs de fonds) pour répondre aux enjeux environnementaux et économiques des capitales et villes secondaires, et rendre les interventions suivantes plus efficaces.  Il est à noter que le CET de Lomé est le premier projet majeur de gestion des déchets collectés d’une capitale africaine de l’Ouest financé par plusieurs bailleurs.

Cédric Estienne, en tant que chef de projet, expert assainissement, Sadok Hidri-Hellmann, expert économiste et Marion Fracassi, chercheuse anthropologue dans le domaine des services essentiels, appuyé d’un expert Gestion des déchets, conduiront cette étude.

C’est à l’initiative conjointe du Ministère des Finances de Géorgie et de l'Agence Française de Développement (AFD) qu’Hydroconseil  mobilisera sur une période de 4 mois : 1 expert hydraulique, 1 économiste, 1 expert station d’épuration et 1 expert enquête socio-économique pour mener à bien une étude de validation du projet d'amélioration des systèmes d'Eau potable et d'assainissement de la ville de Khashuri.

Cette étude financée par l’Union Européenne marque la volonté du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement (MEA) d’améliorer les performances du secteur.

Société de conseil en ingénierie créée en 1995
Notre mission: développer le service de l'eau potable
Développer le service de l'assainissement
Présente dans tous les continents, notamment en Afrique
Cliquez ici et découvrez notre carte intéractive
Assainissement au Mozambique / Sanitation in Mozambique
Pratiques de lavage des mains au Burkina Faso
Bassin transfrontalier de la Mékrou / Basin of the Mekrou
Mission au Libéria / Assignment in Liberia
Latrines en Mauritanie / Latrines in Mauritania
Kiosque à Haiti / Kiosk in Haiti
Cr?ation site e-commerce